Oenochoé à bec trilobé

Catégorie : Arch. méditerranéenne > Grèce

Numéro de l'article : GREC 33

Epoque : IVe av. J.-C.

Taille : H 13 cm

Etat : Etat moyen, manques visibles

Photos (cliquez sur l'objet pour zoomer) :

Oenochoé à bec trilobéOenochoé à bec trilobéOenochoé à bec trilobéOenochoé à bec trilobé

Description :

Petite oenochoé à bec trilobé en céramique vernissée noire. Décor en frise sur le devant du col et de la partie supérieure de la panse. Anse manquante et trou dans la panse.

PROVENANCE:
Cette pièce provient de la collection du docteur Jacqueline Porret-Forel (1916-2014), qui était l'experte mondiale de la peintre Aloïse (de son vrai nom Aloïse Corbaz), figure emblématique de l'Art brut.

Elle a acquis ses pièces d'archéologie dans les années 1950-1960, directement dans les pays d'origine. Pour plusieurs voyages, elle était accompagnée de son ami Jacques-Edouard Berger (1945-1993), qui fut conservateur au Musée cantonal des beaux-arts de Lausanne, chargé de cours à l'EPFL et membre de l'ICOM (Conseil international des musées).

Toutes les pièces ont été référencées dans la succession du Dr Porret-Forel.


Une œnochoé (du grec ancien «vin», et «verser») est un vase d'une taille comprise entre 15 et 50 centimètres en moyenne. Ce récipient à panse arrondie légèrement piriforme, pourvu d'une seule anse sobre et d'un bec pincé aux formes florales, est une cruche utilisée pour servir le vin. Le vin était d'abord mélangé à l'eau dans un cratère, puis servi lors des banquets dans les coupes des hommes attablés. Cette forme de récipient, caractéristique de la céramique grecque, est née en Grèce antique vers le VIIe avant notre ère, dès que les potiers ont tourné les premières terres cuites.

La Grande Grèce est le nom que les Grecs de l'Antiquité utilisaient pour désigner les côtes méridionales de la péninsule italienne (Campanie, Calabre, Basilicate, Pouille). La Sicile n'est pas toujours considérée comme faisant partie de la Grande-Grèce. Certaines colonies grecques dans d'autres régions italiennes n'ont jamais fait partie de la Grande Grèce.

L'Apulie et la Campanie ont une production de qualité comparable à celle d'Athènes. Les débuts de la céramique dite apulienne remontent à la dernière décennie du V siècle av. J.-C.: l'Apulie dont la production est au départ assez proche du style attique va peu à peu développer un langage iconographique qui lui est propre.

Prix : CHF 240.-   /   EUR 0