Qalamdan à décor de personnages

Catégorie : Arch. méditerranéenne > Autres

Numéro de l'article : MEDI 250

Epoque : Iran, dynastie Kadjar, 1786 - 1925

Etat : Bon état, légère usure vers l'ouverture

Photos (cliquez sur l'objet pour zoomer) :

Qalamdan à décor de personnagesQalamdan à décor de personnagesQalamdan à décor de personnagesQalamdan à décor de personnages

Description :

Qalamdan (plumier) de forme allongée typique, en papier mâché laqué, au décor polychrome de scènes narratives. Un tiroir ouvrant sur le côté pour accueillir les qalams (roseaux taillés en pointe dont se servent encore les calligraphes arabes, appelés calames en français).

PROVENANCE:
Cette pièce provient de la collection du docteur Jacqueline Porret-Forel (1916-2014), qui était l'experte mondiale de la peintre Aloïse (de son vrai nom Aloïse Corbaz), figure emblématique de l'Art brut.

Elle a acquis ses pièces d'archéologie dans les années 1950-1960, directement dans les pays d'origine. Pour plusieurs voyages, elle était accompagnée de son ami Jacques-Edouard Berger (1945-1993), qui fut conservateur au Musée cantonal des beaux-arts de Lausanne, chargé de cours à l'EPFL et membre de l'ICOM (Conseil international des musées).

Toutes les pièces ont été référencées dans la succession du Dr Porret-Forel.


L'accession au trône d'Aghā Muhammad khān marque l'avènement d'une dynastie qui va voir la Perse entrer dans la modernité. Ce chef de la tribu turkmène des Kadjars a conquis le pouvoir en s'appuyant sur des clans arabes et kurdes épars et sur les tribus de sa région d'origine, le Mazandéran. Après s'être emparé du nord et du centre du royaume et avoir choisi, en 1786, Téhéran pour capitale, Aghā Muhammad khān met fin, en 1794, au pouvoir des Zand qui dirigent l'Iran depuis 1750 et, deux ans plus tard, se fait couronner shah. Malgré la faible solidarité familiale des Kadjars, la dynastie parvient, pendant plus d'un siècle, à maintenir son pouvoir face aux attaques ottomanes et russes. Les Kadjars gouvernent comme des monarques absolus en rompant avec les traditions tribales. Ils mettent en place une administration très hiérarchisée et prêtent une grande attention au cérémonial de la cour. Leur règne est caractérisé par l'essor de la bureaucratie, par la modernisation de l'armée et par la fixation définitive des frontières. L'intervention croissante des puissances non musulmanes (et notamment celle des Britanniques qui s'assurent la mainmise sur les ressources pétrolières) affaiblit leur pouvoir et contribue à la disparition de la dynastie, en 1925.

Prix : CHF 1200.-   /   EUR 0