Fragment de feuille d'acanthe, Carthage

Catégorie : Arch. méditerranéenne > Empire romain

Numéro de l'article : MEDI 264

Epoque : Epoque romaine, 814 à 311 av. J-.C.

Taille : 10,5 x 12cm, avec socle 16,5 cm

Etat : Bon état pour l'âge

Photos (cliquez sur l'objet pour zoomer) :

Fragment de feuille d'acanthe, CarthageFragment de feuille d'acanthe, CarthageFragment de feuille d'acanthe, CarthageFragment de feuille d'acanthe, Carthage

Description :

Morceau de feuille d'acanthe en marbre blanc provenant de Carthage.

PROVENANCE:
Cette pièce provient de la collection du docteur Jacqueline Porret-Forel (1916-2014), qui était l'experte mondiale de la peintre Aloïse (de son vrai nom Aloïse Corbaz), figure emblématique de l'Art brut.

Elle a acquis ses pièces d'archéologie dans les années 1950-1960, directement dans les pays d'origine. Pour plusieurs voyages, elle était accompagnée de son ami Jacques-Edouard Berger (1945-1993), qui fut conservateur au Musée cantonal des beaux-arts de Lausanne, chargé de cours à l'EPFL et membre de l'ICOM (Conseil international des musées).

Toutes les pièces ont été référencées dans la succession du Dr Porret-Forel.


Carthage est une ville tunisienne située au nord-est de la capitale, Tunis. Cette ancienne cité punique a été fondée par des colons phéniciens de Tyr en 814 av. J.-C. D'après la légende, ce serait la reine Didon ou Elyssa, sœur du roi de Tyr, Pygmalion, qui édifia la cité.

Modeste bourgade à ses débuts, Carthage impose ensuite sa domination aux comptoirs phéniciens de la Méditerranée occidentale et fonde un empire maritime en installant ses comptoirs sur les côtes d'Espagne, aux Baléares, en Sardaigne et dans l'ouest de la Sicile. Pendant près de 8 siècles, Carthage va disputer la Méditerranée aux Grecs puis aux Romains.

En 122 avant J.-C., C. Gracchus tente de fonder une colonie sur le site de Carthage. Après son échec, la colonisation est reprise par César en 44 avant J.-C. et complétée par Auguste. La nouvelle Carthage (Colonia Julia) a été une des plus grandes villes du monde romain. Elle est prise par Geiséric en 439, qui en fait la capitale des Vandales. Bélisaire la reconquiert au profit de l'Empire byzantin, en 534. Justinien en fait le siège de son diocèse d'Afrique, reconstruit sa muraille et restaure ses monuments. Mais les séditions et la peste décimèrent la population, divisée par les querelles religieuses. Après la conquête arabe (698), la ville est abandonnée au profit de Tunis, bâtie avec les pierres de la cité disparue.

Prix : CHF 600.-   /   EUR 0