Cache-pot en porcelaine de Sèvres

Catégorie : Divers > Faïences & Porcelaines

Numéro de l'article : EXDI 168

Epoque : XIXe

Taille : H 11,5 x D 12 cm (+ 2 x 2 cm de prises)

Etat : Très bon état

Photos (cliquez sur l'objet pour zoomer) :

Cache-pot en porcelaine de SèvresCache-pot en porcelaine de SèvresCache-pot en porcelaine de SèvresCache-pot en porcelaine de Sèvres

Description :

Petit cache-pot en porcelaine de Sèvres décoré de deux bouquets de fleurs dans des médaillons. Le reste du vase est recouvert d'un treillis or dont chaque case abrite une croix stylisée. La lèvre et le bas de la panse sont ornés d'une bande verte. Deux prises rehaussées à l'or. Marque sous la base.

En 1740, la Manufacture de Vincennes est fondée, grâce au soutien de Louis XV et de Madame de Pompadour, afin de concurrencer les productions de Chantilly et de Meissen. En 1756, la manufacture est transférée à Sèvres, dans un bâtiment construit à l'initiative de Madame de Pompadour, à proximité de son château de Bellevue.

La manufacture est rattachée à la Couronne en 1759. A l'origine, elle produisait une porcelaine tendre. Après la découverte du premier gisement de kaolin sur le sol français, le comte de Thy de Milly, de l'Académie royale des sciences de Paris, y communique un mémoire sur la composition de la porcelaine dure le 13 février 1771, qui sera publié en 1777 dans l’encyclopédie. Ces travaux sont issus de ses observations effectués dans les différentes manufactures d’Allemagne. «Jusqu'à cette époque, on n’avait fait dans les manufactures de porcelaine établies en France, sans excepter celle de Sèvres, que des porcelaines vitreuses […]. » La porcelaine dure est commercialisée à Sèvres dès 1770.

De 1800 à 1847, la manufacture prend son essor et acquiert sa renommée internationale. En 1875, elle est déplacée dans des bâtiments spécialement construits par l‘Etat français, en bordure du parc de Saint-Cloud. C'est toujours dans ces lieux, classés monument historique, que la production se poursuit.

Prix : CHF 250.-   /   EUR 0