Dent d’otodus oblicus

Catégorie : Archéologie - Autres > Préhistoire

Numéro de l'article : PREH 613

Epoque : Yprésien, éocène inférieur (-56,6 à –35,4 mios d’années), Maroc

Taille : 3,7 x 3,9 cm

Etat : Très bon état

Photos (cliquez sur l'objet pour zoomer) :

Dent d’otodus oblicusDent d’otodus oblicus

Description :

L'évolution rapide de nouvelles espèces de mammifères, entamée au paléocène, se poursuit. Des formes ancestrales du cheval, du rhinocéros, du chameau, et d'autres groupes récents comme les chauves-souris et les primates, font simultanément leur apparition en Europe et en Amérique du Nord. Les rongeurs, apparus discrètement à la fin du paléocène, remplacent définitivement les multituberculés archaïques. La plupart de toutes ces espèces sont remarquablement petites comparées à celles qui existent aujourd'hui. Le premier cheval (Eohippus) mesure à peine 30 cm; il possède trois doigts au pied arrière et quatre au pied avant. Les carnivores de l'époque appartiennent au groupe aujourd’hui éteint des créodontes.

L’éocène est aussi le témoin de la première adaptation des mammifères au milieu marin, sur les côtes septentrionales de la Téthys. Il s’agit des lointains ancêtres des baleines. Leur évolution est extraordinairement rapide: au cours de cette période, des animaux amphibies ayant la taille et l’allure d’une loutre deviennent de grands cétacés de plus de 15 m de long. Mais ils ne sont toutefois pas encore assez gros pour être à l’abri des dents de certains requins de l'époque, dont les mâchoires peuvent atteindre 1,80 m de largeur!

Prix : SUR DEMANDE