Tête gréco-romaine sur pendentif en or

Catégorie : Archéologie - Autres > Bijoux avec archéologie

Numéro de l'article : MEDI 104

Epoque : IIe av. au IIe ap. J.-C.

Etat : Tête en très bon état

Photos (cliquez sur l'objet pour zoomer) :

Tête gréco-romaine sur pendentif en orTête gréco-romaine sur pendentif en orTête gréco-romaine sur pendentif en or

Description :

Rare petite tête en terre cuite rehaussée de bijoux en or 21 ct. La coiffe permet de fixer le pendentif à une chaîne.

La période de domination romaine en Grèce s'étend de 146 av. J.-C., de la mise à sac de Corinthe par Lucius Mummius Achaicus, jusqu'à la reconstruction de Byzance par Constantin Ier et sa proclamation en tant que seconde capitale de l'Empire romain en 330 ap. J.-C.

Le déclin de la puissance militaire grecque amena les Romains à conquérir le pays à partir de -187. La présence romaine commença réellement dès le IIIe siècle av. J.-C, quand certains Etats grecs demandèrent une alliance avec Rome pour des raisons diverses. L’intervention romaine en Illyrie et en Macédoine, bien que limitée, profita surtout à Rome pour agrandir le nombre des cités grecques conquises.

En -168, les Romains accentuent leur présence en Grèce et y font défendre leurs intérêts. Mais cet interventionnisme est mal perçu par les populations qui se révoltent, en Macédoine et dans le Péloponnèse. Ces soulèvements s’achèvent par le sac de Corinthe en –146. La péninsule devient alors protectorat romain, auquel les îles de la mer Egée furent ajoutées en -133. Athènes et d’autres cités se révoltèrent en -88 mais furent écrasées par le général Sylla.

La guerre civile romaine dévasta le pays encore plus, jusqu’à ce qu’Auguste organise la péninsule en province d’Achaïe en 27. Le reste des cité-états finirent petit à petit par rendre hommage à Rome, perdant de fait leur autonomie. Les Romains laissèrent l’administration locale aux Grecs, sans essayer d’abolir les habitudes politiques locales.

Prix : CHF 1300.-   /   EUR 0