Dignitaire à glaçure partielle vert-ocre

Catégorie : Archéologie Chine & Asie > Chine > Song (960 à 1279)

Numéro de l'article : CHJA 210

Epoque : Dynastie Song (960 à 1279 ap. J.-C.)

Test TLT : Test de thermoluminescence Kotalla 04160604: 900 ans

Taille : H 20,6 cm

Etat : Très bon état

Photos (cliquez sur l'objet pour zoomer) :

Dignitaire à glaçure partielle vert-ocreDignitaire à glaçure partielle vert-ocreDignitaire à glaçure partielle vert-ocre

Description :

Très rare dignitaire (il existe très peu de personnages de la dynastie Song, cette dernière étant essentiellement connue pour ses vases et ses coupes céladon) présentant une glaçure partielle sur le chapeau, le visage et l’avant de la tenue, le reste de la statuette étant en terre cuite rouge.

En Chine, vers l'an 2000 av. J.-C., l'apparition du bronze, plus résistant, retira à la poterie sa prééminence culturelle en la reléguant à un usage lié au quotidien. Elle fut remise à l'honneur lors de la réunification de l'empire sous les Sui (589-618) et les Tang (618-907). La découverte d'un argile blanc, plus fin et plus réfractaire, le kaolin, donna alors naissance à la porcelaine.

Sous les Song (960-1279), les artistes réalisèrent les progrès techniques les plus remarquables. Ils fabriquèrent des objets d'une grande beauté. C'est alors que différents styles ou écoles se distinguèrent, nommés d'après leur lieu d'origine ou encore d'après le caractère impérial ou «officiel» du four.

La porcelaine des Song se perfectionna et, sous les grands khans mongols (dynastie Yuan, 1271-1368), on atteignit une haute qualité et un grand raffinement dans les pièces à corps blanc et translucide.

La cour impériale des Song maintint son monopole sur le chai, une porcelaine bleutée née un peu plus tôt, les ru, et bien entendu les guan. D'autres pièces également de grande réputation firent aussi partie du patrimoine impérial, comme les jun à couverte épaisse, les ding translucides ou les céladons.

Prix : CHF 980.-   /   EUR 0