Nubien supportant une console en bois

Catégorie : Antiquités françaises > XIXe

Numéro de l'article : EXDI 121

Epoque : XIXe

Taille : H 57 x L 39 x P 22 cm

Etat : Très bon état, quelques restaurations

Photos (cliquez sur l'objet pour zoomer) :

Nubien supportant une console en boisNubien supportant une console en boisNubien supportant une console en boisNubien supportant une console en bois

Description :

Très belle statue en bois sculpté polychrome d'un «Nubien» dans le goût vénitien du XVIIIe. Il porte un pourpoint cintré, une cape aux plis flottants, une culotte bouffante sur des bas richement ornés. Il supporte une petite console en bois noir et doré, dont le dessus imite un marbre, réalisé en bois stuqué.

«Nubien» est un terme commun que les Egyptiens utilisaient pour désigner une personne de couleur marron et noire vivant dans le sud. Il a été repris pour décrire des statues ou statuettes (beaucoup de «porte-torchère») à la mode dans l'art vénitien du XVIIIe puis très prisées au XIXe.

La vogue de l'exotisme qui s'est manifestée très tôt au XVIIIe siècle, avec tout ce qui venait d'Extrême-Orient, se poursuit à la fin du siècle et au début du XIXe siècle, avec tout ce qui vient d'Afrique et d'Amérique. La publication des aventures de Robinson Crusoé de Daniel Defoe en 1719 puis de Paul et Virginie de Bernardin de Saint Pierre en 1788 vont diffuser l'image du bon sauvage vivant dans une nature idyllique non pervertie par l'homme blanc. De nombreux objets décoratifs représentent ce thème, confondant à la fois le noir d'Afrique, le noir esclave en Amérique du nord et l'indien d'Amérique. La mode pour ces bons sauvages dure jusqu'au XIXe siècle notamment avec la diffusion d'Atala de Chateaubriand, publié en 1801.

Bibliographie: E. Schlumberger, «L'heure exotique», in Connaissance des arts, Paris, 1978, n° 318, p. 30.

Prix : CHF 2600.-   /   EUR 0