Epingle en argent, décor de papillon

Catégorie : Archéologie Chine & Asie > Chine > Song (960 à 1279)

Numéro de l'article : CHJA 882

Epoque : Dynastie Song (960 à 1279 ap. J.-C.)

Taille : H 25,2 x 4 cm

Etat : Excellent état

Photos (cliquez sur l'objet pour zoomer) :

Epingle en argent, décor de papillon Epingle en argent, décor de papillon Epingle en argent, décor de papillon Epingle en argent, décor de papillon

Description :

Epingle à cheveux double, à décor de papillon ajouré, en argent.

C'est avec le grand bouleversement de l'époque des Royaumes Combattants (Ve-IIIe av. J.-C.) qu'apparaît en Chine un véritable goût pour les métaux précieux. Les bronzes avec leur polychromie, leurs incrustations de turquoises, de malachite, de jade, d'argent et d'or, témoignent de l'éclat de l'époque féodale. L'art chinois est alors en relation avec des civilisations étrangères qui s'étendent très loin. Des nomades de la steppe, les Chinois apprennent l'usage de l'agrafe, originellement destinée à la sellerie et à la fixation des vêtements de cuir. Très vite, l'agrafe, en or, en bronze ou même en fer, incrustée de turquoises, de jade, de pierres ou d'argent, devient en Chine une parure de prix. De même se multiplient les objets travaillés au repoussé, martelés ou encore moulés.

Peu à peu, sous les Han (IIIe av. au IIIe ap. J.-C.), l'usage des métaux précieux s'étend à toutes les classes riches de la société. Les agrafes de cette époque, dans leur diversité, dénotent une habileté technique prodigieuse. Sur certaines, l'incrustation est un pavage de turquoises où les petits fragments de pierre sont sertis par groupes d'un fil d'or qui forme un dessin irrégulier. Parfois, sur un fond clair d'argent adhère un motif ornemental découpé dans une feuille extrêmement mince d'un métal plus foncé, ou vice versa.

Cependant la grande époque de l'orfèvrerie chinoise sera celle des Tang (618-907). A l'imitation de l'Iran et de l'Inde, la vaisselle d'or et d'argent va supplanter pour un temps, à la Cour, le bronze, le laque et la céramique. Les formes et les décors de l'orfèvrerie sassanide, introduits à la cour de Chang'an par les artisans, les marchands et les princes étrangers, sont bientôt adoptés, interprétés et recréés selon le goût et l'esprit chinois. Dans le domaine des bijoux, on trouve notamment de longues épingles au décor incisé et découpé.

L'argent venait alors du Nord-Vietnam, de Corée et du Tibet.

Prix : CHF 550.-   /   EUR 0